Sélectionner une page

Puis-je me permettre d’être directe ?

C’est souvent dur le quotidien de maman avec de jeunes enfants. Alors si vous ne mettez pas en place des mesures concrètes pour vous apaiser et diminuer votre stress, vous risquez de chuter plus bas …

Vous ne vous sentez pas écoutée voire pas respectée de la part de vos enfants et ça vous exaspère, vous sur-réagissez même à certains moments en vous en prenant à eux.

Vous avez l’impression que votre stress devient chronique, Encore plus en présence de vos enfants…vous ne savez plus comment sortir de cette spirale infernale.

Vous aspirez à plus de zénitude…

Je vais vous proposer 3 clés qui me paraissent de bonnes pistes pour vous sentir plus zen dans votre quotidien.

1) ÊTRE À L’ÉCOUTE DE VOS PROPRES BESOINS :

Je vous dresse le tableau.

Votre enfant hurle dans le salon pendant qu’il joue. Il court dans tous les sens.

Vous prenez sur vous en vous disant qu’il est encore petit.

Puis au bout de quelques minutes, vous vous sentez vraiment agacée alors vous lui dites d’aller jouer dans sa chambre. Une fois, deux fois, trois fois…Il reste là à vous tourner autour.

Vous bouillez à l’intérieur et finissez par exploser sur lui ! Trop c’est trop. Vous avez eu une dure journée, vous avez besoin de …

Et oui ! Vous avez un ou plusieurs besoins non comblés…

Vous êtes sûrement une super maman capable de jongler avec vos différentes vies (travail, compagne, amie..en plus d’être la maman d’un ou plusieurs petits loups bien énergiiiques) mais je veux vous rappeler quelque chose de fondamental : vous n’êtes pas un robot !

Qu’est-ce que ça signifie concrètement ?

Cela veut dire que vous avez des émotions, des sentiments et aussi des besoins à combler quotidiennement ou du moins le plus souvent possible…faute de quoi vous vous sentirez mal et cela rejaillira sur votre entourage.

L’idée est simple. Adieu la “zenitude attitude”si vous n’êtes pas à l’écoute de vos besoins !

Regardez, je vous explique cela plus concrètement.

Identifiez vos besoins :

La première étape va consister à identifier vos besoins.

Citons-en quelques-uns : besoin d’écoute,besoin de respect, besoin d’être aimé.

Besoin d’écoute ? Votre enfant justement ne vous écoute pas en ce moment lorsque vous lui demandez de s’habiller le matin, lorsque vous lui demandez d’aller au bain, quand vous lui demandez d’arrêter son jeu vidéo pour venir mettre la table…et vous vous mettez en colère, votre stress monte à chaque fois que vous n’êtes pas écoutée…

Besoin de respect ? Votre enfant vous répond sèchement ou ne prend pas en compte vos demandes (“ là j’ai mal à la tête, peux-tu aller jouer ailleurs avec ton jouet qui fait du bruit ? ”)

Besoin d’être aimée ? Votre conjoint a peu de gestes tendres envers vous en ce moment. Votre enfant refuse de vous faire un câlin ce matin.

Le problème dans ce type de schéma est que vous attendez des autres qu’ils vous donnent ce que vous ne vous donnez pas à vous-même.

Donc voilà ce que vous pouvez faire.

Chaque jour demandez-vous : quel(s) besoin(s) ai-je spécialement besoin de combler ?

Si vous avez craqué, vous pouvez mettre à profit ce “pétage de plomb” pour mieux comprendre ce qui se passe en vous, pour revenir à l’écoute de vous-même.

Comment ? Une fois votre colère ou votre forte émotion désagréable dissoute, vous pouvez vous demander de quoi aviez-vous besoin avant l’émergence de cette émotion.

Puis finalement demandez-vous : Qu’est-ce que j’attends de l’autre que je pourrais me donner moi-même ? Quel est mon besoin du moment ?

Maintenant je vais vous donner quelques exemples concrets pour que ce soit plus clair pour vous.

Comment combler ses besoins :

  • Vous avez un besoin d’écoute. Alors écoutez-vous !

Êtes- vous à l’écoute de vos limites ? De vos sensations corporelles ? De votre appétit ? De votre sommeil ?

Vous voyez où je veux en venir…

Si vous êtes à l’écoute de tout cela, vous mettrez en place des actions concrètes pour respecter vos limites, votre besoin de manger, de dormir …

Concernant le sommeil, oui je sais, avec des tout petits c’est parfois difficile je suis passée par là …mon fils se réveillait toutes les 2 heures durant sa première année et n’a stabilisé son sommeil qu’autour de ses 3 ans.

Mais en examinant de plus près la situation, vous pourriez améliorer votre sommeil.

Justement vos enfants se sont endormis à une heure raisonnable alors profitez-en pour faire comme eux. Oui, je sais bien que c’est tentant de se ruer sur les réseaux sociaux, de regarder la dernière série sur netflix… de passer du temps avec votre conjoint.

Attention ce dernier point est (contrairement aux deux premiers ) essentiel mais sera t’il vraiment un temps de qualité si vous ressemblez à un zombie?


Il est préférable de vous refaire une santé physique et mentale en rattrapant les heures de sommeil perdues et si vous prenez l’initiative d’aller au lit tous les deux en même temps cela pourra se faire dans la tendresse et se transformer en moment de qualité.

L’idée est de repérer votre cycle de sommeil en étant attentive aux signes de fatigue. L’endormissement sera le plus favorable à ce moment là.

Finalement on est comme les enfants , quand on laisse passer le train du sommeil, après c’est la galère pour s’endormir !

  • Vous ressentez un vrai besoin de calme ces jours-ci.

Vous pouvez mettre en place un rituel avec vos enfants quand vous rentrez du travail par exemple.

Vous leur faites part de votre besoin de calme et de temps pour vous au moins 15 minutes avant d’enchaîner le rituel du soir. Vous trouvez une solution ensemble pour qu’ils vous laissent ce temps pour vous.

S’ils sont tout petits, 2 ou 3 ans, vous pouvez toujours leur mettre un petit dessin animé un petit quart d’heure (je sais les écrans, ce n’est pas génial pour les petits mais vous faites de votre mieux) ou le papa s’il est là peut évidemment s’en occuper. On est deux parents ! ( sauf pour les mamans solo évidemment)

Et là vous vous détendez vraiment… Idéalement sans smartphone…

Une micro sieste, une bonne tisane, un appel à une amie, écouter une musique que vous aimez, lire des passages de votre livre favori…quelque chose qui vous recharge et isolée du bruit ambiant de votre foyer idéalement.

  • Vous avez besoin d’être aimé ? Vous apportez- vous de l’amour ? Ou êtes-vous sans arrêt entrain de vous blâmer, de vous critiquer.

Adopter des affirmations positives et aimantes quotidiennement envers vous-même !

Oui je sais c’est plus dur de prendre soin de ses propres besoins quand on est maman, surtout de jeunes enfants. Je l’admets et je le vis aussi.

Pourtant vous allez devoir trouver des stratégies pour les combler, au moins en partie, car sinon la zen attitude ne sera qu’un idéal impossible à atteindre.

En répondant à vos besoins, les conséquences positives ne se feront pas attendre :

  • vous serez moins frustrée car vous aurez moins d’attentes envers les autres (enfants mais aussi conjoint souvent).
  • Vous sur-réagirez moins avec vos enfants en vous transformant en lionne enragée quand il y aura un manque d’écoute ou de respect de leur part. Vous serez prendre davantage de recul sur la situation.

Je vais maintenant vous présenter un super outil qui peut vous accompagner au quotidien pour rester plus zen.

Cet outil vous permettra à terme d’être plus à l’écoute de vous-même…et donc de vos besoins, il est donc complémentaire à cette première habitude que je viens de vous exposer.

2 ) UNE TECHNIQUE RESPIRATOIRE EFFICACE :

Vous en avez peut-être déjà entendu parler.

Il s’agit de la cohérence cardiaque. C’est le docteur David O’Hare qui l’a découverte et diffusée.

C’est une pratique facile, peu contraignante et efficace pour retrouver un état plus serein au quotidien.

Elle est basée sur la respiration rythmée et correspond à un état particulier de la variabilité cardiaque.

Effets positifs de la cohérence cardiaque démontrés :

  • Meilleur gestion du stress, de l’anxiété et des émotions (utile quand on est maman, non ?)
  • Renforcement du système immunitaire
  • Un sommeil de meilleure qualité

Physiologiquement la réduction du stress s’explique par une baisse du cortisol (hormone du stress) et une augmentation du taux de DHEA (hormone anti-stress).

La cohérence cardiaque aurait aussi pour effet une amélioration de votre capacité à prendre des décisions pertinentes et à gérer des situations complexes.

Comment la pratiquer ?

Trois fois par jour pendant 5 minutes (donc 3 fois 5 minutes par jour) en faisant 6 respirations complètes par minute.

Concrètement, inspirer profondément par le nez durant 5 secondes, expirer par la bouche pendant 5 secondes. Donc cela fait 10 secondes, donc cela revient à 6 respirations par minute.

Le mieux est évidemment d’utiliser la respiration abdominale pour une meilleure efficacité.

Elle ne se pratique pas en position allongée.

Vous pouvez utiliser une application smartphone pour éviter d’avoir à solliciter votre mental pour compter. Cela vous permettra de vous focaliser pleinement sur votre respiration et vos sensations corporelles.

Vous allez me dire que vous avez déjà un emploi du temps de ministre et que je vous invite à trouver encore 15 minutes….

Mais est-ce important pour vous d’être plus zen au quotidien ? Alors essayez de trouver ces 3 fois 5 minutes par jour…ce sera quelques stories instagram en moins à regarder ou votre fil d’actualité facebook que vous consulterez un peu moins. 😉

Vous pouvez pratiquer au petit matin, au moment du midi et finalement en fin d’après-midi.

Au bout de quelques semaines les effets se font sentir si on pratique assidûment.

Pour ma part, un de mes points faibles est que j’ai du mal à tenir une habitude dans la durée. J’ai réussi à pratiquer la cohérence cardiaque un moment puis j’ai arrêté et j’ai repris car je sais que ca me fait du bien.

Je vais maintenant vous parler de quelque chose qui se situe complètement dans un autre registre mais qui peut aussi être vraiment bénéfique pour vous dans une optique de vous sentir mieux au quotidien, plus apaisée.

3) LA PRATIQUE D’UNE ACTIVITÉ DE CRÉATION :

Les effets positifs d’une pratique artistique sur votre physiologie :

L’université Drexel est une institution universitaire d’enseignement et de recherche située à Philadelphie, en Pennsylvanie, aux États-Unis.

Des chercheurs de cette Université ont découvert que pratiquer une activité artistique permettait de réduire le niveau de cortisol dans l’organisme ( l’hormone du stress) .

Toujours d’après cette étude, 45 minutes seraient suffisantes pour en ressentir les effets positifs.

Les conséquences positives de la pratique d’une activité artistique :

Quand on a trouvé son activité, celle qui nous procure du bien-être, alors avant de s’y mettre, cela est très motivant et source d’enthousiasme de savoir qu’on va avoir ce moment pour pratiquer ce qui nous plaît.

Au moment où on est entrain de pratiquer son art, on se connecte totalement au moment présent, ce que toutes les grandes sagesses préconisent.

On oublie en effet les pensées négatives qui ont tendance à tourner en boucle dans notre tête.

J’irais même plus loin en disant que cela peut nous mettre dans un état quasi méditatif.

Enfin, une fois notre création achevée, cela procure une sensation de satisfaction personnelle.

Pour celles qui sont maman à plein temps, mère au foyer dit autrement, c’est très satisfaisant de créer et d’accomplir autre chose que son seul rôle de maman. Cela renforcera votre estime de vous.

Vous n’êtes pas une artiste ?

Peut-être certaines d’entre vous ont de vrais talents artistiques mais d’autres n’ont pas du tout l’impression qu’elles ont des aptitudes pour cela.

Pas de panique, pas besoin d’être un Picasso, un Dali ou un Mozart pour pratiquer une activité créative.

Vous pouvez faire simple. Ce qui est assez tendance par exemple est le coloriage de mandalas pour adultes. On en trouve dans toutes les librairies papeteries.

Une amie à moi s’y est mise et elle reconnaît les effets positifs sur la diminution de son stress et l’apaisememnt que cela lui procure.

Pour des activités plus techniques, des cours seront peut-être nécessaires. Peinture, poterie…

Et encore, vous souhaitez par exemple vous mettre à l’aquarelle, acheter le matériel requis et tenter de vous y mettre toute seule.

Ma propre expérience :

Pour ma part, j’ai une forte croyance limitante : “L’art, la création, je ne suis pas faite pour cela”. Je suis persuadée que je ne suis pas douée pour la musique, le dessin ou de nombreuses autres activités artistiques.

En plus je vis avec un artiste. Mon compagnon est musicien, il a beaucoup peint, il est doué en dessin, donc j’ai tendance à me comparer ce qui me bloque encore plus.

Et pourtant j’ai tout de même ressenti ce besoin impérieux de créer.

J’ai découvert par hasard que des personnes fabriquaient des mandalas de laine. C’est un tissage originaire du Mexique appelé là-bas “ojo de dios”.

J’aime ce qui est coloré, j’aime la forme du cercle et j’aime le tissage alors je me suis naturellement passionnée pour cet art par ailleurs vraiment très accessible. La technique n’est pas très compliquée.

J’apprends même à ma fille de 5 ans à faire des modèles assez simples, elle adore et c’est excellent pour développer sa motricité fine d’ailleurs.

Pourquoi je vous dis tout ça ? Car la pratique de cette activité créative me procure tous les bienfaits cités ci-dessus.

Vous manquez de temps ?

Si vous êtes motivée, vous pourriez vous dégager un temps pour votre nouvelle pratique créative quelques heures ( une ou deux heures un soir ou durant un week-end).

Vous subissez actuellement votre situation. Le stress vous envahit trop souvent et vous vous emportez facilement sur vos enfants.

Vous aimeriez vous sentir plus zen au quotidien.

En adoptant les habitudes dont je vous ai parlé, vous devriez être plus apaisée.

Il n’y a pas de formule miraculeuse, la vie avec les enfants est faite de bas aussi avec son lot de difficultés à surmonter.

Mais en vous prenant en main, vous constaterez des améliorations.

Ces 3 habitudes sont déroulées dans leur ordre de priorité alors je vous encourage à adopter la première immédiatement. Elle est fondamentale !

A vous de jouer ! Prenez bien soin de vous la belle communauté des mamans !

Je vous précise que cet article participe à l’événement « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien » organisé par le blog Habitudes Zen d’Olivier Roland. Vous pouvez, si vous le souhaitez, y lire cet article inspirant qui nous présente 41-citations-zen-a-partager-sans-attendre

Karen

Vous en avez marre d'être irritable avec vos jeunes enfants?

Téléchargez votre livre OFFERT pour un quotidien plus apaisé.

"comment devenir plus patiente face à certains comportements dérangeants de vos jeunes enfants"

Spread the love